FRAC Centre / Jakob + MacFarlane

Cet ancien bâtiment militaire a été réhabilité par les architectes Jakob + MacFarlane dans un projet baptisé "Les Turbulences". Le Fonds Régional d'Art Contemporain (FRAC Centre) d'Orléans ouvrira ses portes demain, samedi 14 septembre 2013. photo de jour : © Jakob + MacFarlane - N. Borel photo de nuit : © Jakob + MacFarlane - Electronic Shadow - N. Borel Les Turbulences Frac Centre Le parti architectural est de prendre en considération tout le site, cela détermine la surface d’intervention. On identifie deux trames prédominantes, issues du contexte historique du site. La rencontre et la convergence de ces deux géométries se matérialisent en une déformation, zone de turbulences, la présence du Frac Centre. La cour traitée comme un espace public, une surface topographique, constitue le lien de tous les bâtiments et accueille le programme du Frac Centre. Notre intention est de créer non pas un paysage mais une surface topographique minérale. Cette surface suit les interférences des trames des bâtiments et accompagne le dénivellement naturel du site vers l’entrée du Frac et les différents programmes des espaces d’exposition. Les volumes créés par la rencontre de ces géométries sont extrudés verticalement et étirés vers la ville sur l’espace de la cour. Ils sont organisés de manière tripartite, ils sont conçus pour être simples et facettés dans leurs formes, il s’agit d’un langage dérivé de la fusion des deux trames du site. Ces extrusions « turbulaires » contiennent chacune un élément du programme. La première extrusion, la plus haute, correspond à la galerie d’actualité et ses espaces scénographiques. La plus petite à la galerie audiovisuelle. Enfin, la troisième aux espaces d’accueil, vente et convivialité qui se prolonge dans la cour. Cet espace central est un carrefour, un lieu de rencontres et d’échanges, matériel et immatériel. Un espace de déambulation mène le public aux espaces d’exposition temporaires et permanentes, à la documentation et au jardin côté rue. Les panneaux facettés qui habillent l’intervention constituent une peau en aluminium, verre et leds. Cette peau diffuse des flux d’informations en perpétuel changement. Les surfaces numériques s’adressent à la ville. Ainsi la surface du bâtiment se nourrit de flux d’informations pour les retranscrire en images-lumière avec une intervention de Electronic Shadow. Il peut s’agir de la météo, des connexions sur le site internet ou de flux d’informations récupérables en temps réel. La surface lumineuse du bâtiment est à la fois une intervention architecturale et artistique, un signe urbain, une signalétique de l’activité du bâtiment. L’objectif est de donner un outil au Frac qui corresponde à sa dimension publique, visible et ouverte sur la ville. Grâce à sa nouvelle façade urbaine, le Frac Centre est connecté au réseau urbain culturel d’Orléans et la cour intérieure est devenue une véritable place. On a déplacé le centre de gravité au cœur du site. La nouvelle présence architecturale est devenue le point de gravité du site des subsistances, une nouvelle structure, une nouvelle géométrie…un nouveau départ pour le site. Le langage de ces turbulences naît de son site. C’est un projet vivant qui communique, révèle, provoque, stimule et informe. JAKOB + MACFARLANE

Populaires

Articles de la catégorie Architecture

Vortex / 1024 Architecture

Architecture

Le collectif parisien, 1024...

House on Mountainside / Fran Silvestre Arquitectos

Architecture

Le studio espagnol Fran Silvestre...

Compact Karst House / Dekleva Gregorič Arhitekti

Architecture

Le cabinet d'architecture...

Yue Restaurant / Panorama

Architecture

Le studio d'architecture "Panorama",...

Connekt / Ateliers

Architecture | Design d'espace | Design d'objet

Dans la ville d'Amsterdam, l'agence...